Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2006 6 11 /11 /novembre /2006 07:53











"Le dormeur du val" (oui, oui, c'est encore un autoportrait)
acrylique sur bois, 40x40 cm, Mai 2005.














Ah! Cet aprés-midi, j'ai marché là-dessus...
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 20:05












Mais qu'est-ce donc? Non, c'est pas une peau de serpent, c'est un détail pris sur ma salopette de travail, au niveau de la cuisse, là, où je nettoie souvent mes pinceaux! Pas eu trop le temps de peindre aujourd'hui, je suis dans les démarches pour trouver une Galerie...et c'est pas de tout repos!
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
9 novembre 2006 4 09 /11 /novembre /2006 08:19












J'ai trouvé ça hier sur un mur, c'était suivi d'un numéro de téléphone, mais par respect pour l'intimité de cette personne, j'ai préféré ne pas le divulguer!
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 17:00

Duo










Portrait I, acrylique sur toile, 40x40 cm, Octobre 2006.












Portrait II, acrylique sur toile, 40x40 cm, Octobre 2006.
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
7 novembre 2006 2 07 /11 /novembre /2006 15:19





















Vu à Toulouse, quartier SAint-Michel, l'été dernier.
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
6 novembre 2006 1 06 /11 /novembre /2006 20:31












Ca va faire plusieurs jours déjà que tu as apprêté ta toile, et que tu réfléchis au thème de ta peinture et à ce que tu vas faire...puis un beau jour, tu n'y tiens plus.

Tu ne peux plus reculer, le besoin de faire ne souffre plus aucune excuse.
Le ballet peut commencer.
Au début, pris d'une angoisse folle, mélange de panique et d'excitation devant cette grande surface vierge de tout coup de pinceau, tu t'attaques au gros oeuvre...tu tournes tu feintes, tu esquisses, tu fais et défais, ton besoin de vaincre cette matière récalcitrante te donnent l'air d'un danseur ivre.
Tu n'entends et ne vois plus rien autour de toi, la planète sur laquelle tu marches pourrait exploser en mille morceaux que tu ne t'en rendrais même pas compte.
Tel un mécanisme bien huilé, tu es maintenant lancé, et tant que l'image n'apparaîtra pas dans son ensemble, tant qu'une partie de doute subsistera, tu ne lâcheras pas la pression.

J'ai appris au fur et à mesure des années à gérer ces moments où il faut laisser la toile dans un coin, et accepter qu'elle prenne le temps d'exister pour elle-même, en tant qu'objet, pris par ses propres problèmes : sécher, paraître exister aux yeux de celui qui la découvres pour la première fois...
Un objet inerte et sans valeur, matière exécrable tant par son immobilité intemporelle, que par la résistance qu'elle semble nous opposer avant que d'être belle!

Tu laisses donc la toile exister par elle-même, tu la regardes franchement ou à la dérobée, en tournant tel un ours dans un aquarium (air connu!).
Tu apprends en quelque sorte à cohabiter avec elle.
Une nouvelle toile existe, et il faut maintenant l'amener à te ressembler.

Plus question maintenant de se tromper, cette nouvelle venue est aussi importante que les précédentes, mieux, elle fait partie d'un tout.
Ca y est elle existe!

Peut-être que ton entourage l'a déjà entre-aperçue, peut-être as-tu déjà eu des remarques, et peut-être en tiens-tu compte?
Au doute, va maintenant se rajouter le regard des autres, et la mise à nu commence...

Mais là, c'est une autre histoire...
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
5 novembre 2006 7 05 /11 /novembre /2006 14:04














"Tojo", acrylique sur bois, 40x40 cm, anneé 2005.
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
4 novembre 2006 6 04 /11 /novembre /2006 03:30


Enfin! Après deux ou trois peintures, que je pensais loupées, un fil conducteur commence à apparaître. Des fois, j'envie ceux qui ne doutent pas. Personnellement, je doute tout le temps, et là, j'étais bloqué : le tout est de ne pas s'énerver, et avec un peu de bouteille, on sait que cette étape pénible ne dure pas.
Cela peut sembler contradictoire, mais on ne peut pallier sa peur de "mal faire", qu'en faisant!
Ouf!
Bon, il est quatre heures du matin, levé il y a déjà une bonne heure, je vais me refaire un café, et on est reparti pour quelques heures de travail...
J'adore bosser quand les autres dorment!



















Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
2 novembre 2006 4 02 /11 /novembre /2006 10:40
Je me baladais dans mes archives hier, et je vais vous montrer le cheminement d'une image.
La première image est tirée d'un magazine, et c'est le phare arrière, d'un taxi New-Yorkais, revu et corrigé à ma manière!








"Le phare", acrylique sur carton, 30x20 cm, et j'ai dû le faire vers 1995!
Un an aprés, cette peinture m'a inspirée cette autre image.







Là, j'ai commencé à y voir un escargot, ou quelque chose comme ça...
"L'escargot", acrylique et crayon sur carton, 23x18 cm, année 1996.
Un an après, la composition de cette peinture m'a ammenée à faire ça :






"Retour au port", étude, acrylique sur carton, 50x40 cm, année 1997.
Finalement, un peu frustré d'avoir fait cette image en petit, je décidais de la réaliser en grand format et sur toile.





"Retour au port", acrylique sur toile, 130x97 cm, année 1998.


Voilà, je me suis arrêté là pour cette peinture, mais il est probable que j'y revienne un jour...
Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article
27 octobre 2006 5 27 /10 /octobre /2006 20:18
Tout à l'heure aux infos, j'ai entendu :
Georges Bush accepte la construction d'un mur entre son pays et le Mexique, Jacques Chirac signe des contrats juteux en chine, sans faire allusion aux droits de l'homme, Ségolène Royal se fait chahuter lors d'un meeting du PS et regrette ce mauvais esprit, ce qui nous permet d'oublier un peu ce qui se passe en Palestine, en Afrique, en Russie etc.
Dans le Nord, un bus a été incendié.
A Paris, à la foire d'Art Contemporain, l'état s'offre des oeuvres d'Artistes émergents, car moins chers, pour un budget de 400 000 Euros...

Et moi, comme un gros c.., j'essaie de vivre de ma peinture!






Repost 0
Published by bruneau - dans laviedartiste
commenter cet article